LE MANITOBA

measure les progrès

Une communication transparente sur les progrès du gouvernement

Éliminer les récidives

Cible : Réduire les taux de récidive de trois points de pourcentage sur cinq ans

Situation actuelle

Adulte

Sous probation

14%

Peine conditionnelle*

13%

Sous garde

26%

Jeunes

Sous probation

22%

Garde ouverte*

24%

Garde fermée*

20%

Garde différée*

36%

* – Les mesures marquées d’un astérisque peuvent varier de manière considérable chaque trimestre

Récidive chez les adultes


Récidive chez les jeunes

Les personnes reconnues coupables d’infractions au criminel ont des niveaux de risque variables et reçoivent des peines différentes selon leur casier judiciaire et la gravité de l’infraction. L’analyse de la récidive est donc effectuée par Justice Manitoba, qui suit sept taux de récidive différents, trois pour les adultes et quatre pour les jeunes, selon les types de peines imposées.

Le Manitoba estime qu’il y a récidive lorsqu’une personne est condamnée pour un nouveau délit et retourne en détention provinciale dans les deux ans suivant sa sortie de prison ou la fin de toute autre surveillance dans un but correctionnel. Le taux de récidive de certains types de peines (peines sans probation pour les jeunes et peines d’emprisonnement conditionnelle pour les adultes) varie considérablement d’un trimestre à l’autre, ce qui rend difficile l’identification de tendances à la hausse ou à la baisse dans ces mesures. Pour les mesures où les tendances sont plus faciles à discerner :

  • le taux de récidive chez les jeunes condamnés à une peine de probation a diminué au cours du dernier trimestre, passant de 25 % à 22 %;
  • après une peine de probation, les taux de récidive chez les adultes ont été constants autour de 13 à 14 % au cours des quatre derniers trimestres, alors qu’ils oscillaient autour de 15 à 16 % l’année précédente;
  • après une peine de détention, le taux de récidive chez les adultes a été constant autour de 25 à 27 % au cours des quatre derniers trimestres, contre 30 à 33 % l’année précédente.

Source des données

Ces mesures sont fournies par la Division de la sécurité communautaire de Justice Manitoba à l’aide des données de son système d’information sur les services correctionnels.

Il n’existe pas de définition ou de méthode normalisée pour calculer la récidive, c’est-à-dire le taux de ré-implication des personnes dans des activités criminelles. Justice Manitoba recueille des données sur la récidive tous les trimestres, ce qui signifie que notre calcul tient compte du nombre de personnes dont la peine a expiré deux ans plus tôt et qui ont été condamnées de nouveau au cours de la période de trois mois que nous analysons. À l’analyse des données trimestrielles, il est important de noter qu’une personne peut être condamnée de nouveau plus d’une fois au cours des deux années qui suivent sa première libération de prison ou de garde supervisée, de sorte qu’une seule personne peut être incluse dans plusieurs rapports trimestriels. Cependant, nous ne croyons pas que cela se produise assez souvent pour avoir une incidence significative sur les résultats globaux. D’autres organismes utilisent des critères différents, de sorte que leur taux de récidive sera différent du nôtre.

Pourquoi cette question est-elle importante?

La réduction des taux de récidive signifie que le système réussit à réinsérer les délinquants, ce qui signifie moins de criminalité dans nos collectivités; les délinquants étant de plus en plus en mesure de vivre une vie plus épanouie.

Prochaines étapes

La Stratégie de modernisation du système de justice pénale du Manitoba comprend un certain nombre d’éléments conçus pour réduire la récidive.

Les stratégies visant de manière générale la prévention du crime, en mettant l’accent sur la participation communautaire, la collaboration avec la police ainsi que des programmes de soutien en santé mentale et de lutte à la toxicomanie, contribueront également à réduire les crimes commis par des personnes ayant déjà eu des démêlés avec la justice. Le fait de traiter rapidement les affaires criminelles aide également les délinquants à accéder plus rapidement à un programme de réinsertion sociale et à y participer plus longtemps. L’Initiative de réinsertion sociale responsable permet de veiller à ce que les personnes mises en liberté disposent d’un plan et des ressources nécessaires pour les aider à réussir leur réinsertion sociale, ce qui réduit le risque de récidive.

Autres liens utiles

Welcome to Manitoba Measuring Progress!

Learn more about how your government is tracking against its priorities.

Don’t show this again