LE MANITOBA

measure les progrès

Une communication transparente sur les progrès du gouvernement

Crimes graves

2 233 accusations

Cible : Avoir moins de 2 200 crimes graves commis et traités par le système de justice pénale chaque trimestre

Situation actuelle

Dans l’ensemble, le nombre de crimes graves traités par le système de justice pénale du Manitoba a diminué au cours des deux dernières années.

Ce chiffre peut varier en fonction du nombre total de crimes commis dans la collectivité, des enquêtes policières en cours et de la possibilité de recourir à des solutions de rechange au système de justice pénale. Il existe de nombreux facteurs contribuant aux crimes graves, ce qui signifie que la responsabilité liée à l’amélioration de cette mesure est partagée à l’échelle du gouvernement.

Crimes graves

Source des données

Pour cette mesure, les données sur toutes les nouvelles accusations qui en sont à leur première instance en cour chaque trimestre sont extraites du système d’information de la Cour provinciale du Manitoba. Nous classons les accusations en huit niveaux de gravité, selon les classifications utilisées par le Centre canadien de la statistique juridique.

Les cinq types d’accusations graves les plus courantes en 2018-2019 sont les suivantes : possession d’une arme à feu, d’explosifs ou d’une autre arme prohibée contrairement à la loi (1 448 inculpations), introduction par effraction (1 426), vol qualifié (1 084), agression sexuelle (961) et voies de fait graves (570). Les accusations les plus graves en 2018-2019 étaient : meurtre au premier degré (15), meurtre au deuxième degré (38), tentative de meurtre (32) et homicide involontaire (28).

Environ 90 000 à 100 000 chefs d’accusation sont déposés chaque année au Manitoba. De ce nombre, les accusations graves représentent environ 10 % de toutes les accusations portées dans notre système.

Il est à noter que cette mesure ne tient compte que des infractions criminelles pour lesquelles une accusation est portée et ne représente pas tous les crimes commis dans la collectivité. Cette mesure a été choisie parce que les données sont accessibles à partir d’un seul système en temps opportun.

Pourquoi cette question est-elle importante?

La criminalité a une incidence directe sur la qualité de vie au Manitoba, la sécurité des résidents et l’attrait de la province pour les personnes et les entreprises qui envisagent de s’établir au Manitoba.

Prochaines étapes

La Stratégie de modernisation du système de justice pénale s’attaque à la prévention du crime par les moyens suivants :

  • la participation des communautés,
  • la collaboration avec la police et
  • les programmes de soutien en santé mentale et la lutte contre les dépendances.

Les initiatives conçues pour assurer une justice rapide signifient également que les accusés pourront accéder plus rapidement à des programmes de réinsertion. L’Initiative de réinsertion sociale responsable contribue à faire en sorte que les personnes mises en liberté disposent de soutiens appropriés et d’un plan pour les aider à se réinsérer dans la société.

Avant qu’un individu ne commette un crime, il existe une gamme complète de services gouvernementaux allant de la santé et de l’éducation à l’emploi et à l’aide au revenu, en passant par le logement et les services familiaux qui soutiennent les individus et améliorent la qualité de vie générale de la population, ce qui en retour permet de réduire le risque de participation à des activités criminelles.

Justice Manitoba s’efforce également de mieux utiliser les données pour comprendre les facteurs de risque de la criminalité, surtout parmi les jeunes, les femmes et les peuples autochtones. Cette pratique permettra d’orienter les initiatives stratégiques futures visant à réduire la participation criminelle en ciblant des facteurs de risque précis dans le cadre d’une approche pangouvernementale concertée.

Autres liens utiles

Welcome to Manitoba Measuring Progress!

Learn more about how your government is tracking against its priorities.

Don’t show this again